31/07/2014

Hommage à Ignace de Loyola, promoteur de l'universalisme 3/3

 

 
 

 

Il y a 404 ans aujourd'hui, Ignace de Loyola était proclamé patron d'Azpeitia, petite ville de la province basque espagnole de Guipuzcoa, où il était né le 24 décembre 1491.

Cette proclamation eut lieu le 31 juillet 1610, douze ans avant qu'Ignace fût canonisé par le pape Grégoire XV, le 12 mars 1622, en même temps que François Xavier et Thérèse d'Avila.

Aujourd'hui aussi, cela fait 458 ans qu'Ignace est mort à Rome, le 31 juillet 1556.

C'est à Ignace de Loyola que nous devons en grande partie la prise de conscience du fait que cette planète Terre est notre maison commune, et que nous tous, les êtres humains, nous devons la partager solidairement.

Agé de plus de trente ans, il renonça à sa vie de courtisan et de soldat et consacra le reste de son existence tout d'abord à se forger spirituellement et intellectuellement comme apôtre, et ensuite à fonder et diriger une pléiade de compagnons apostoliques, particulièrement identifiés à la mission universaliste de Jésus, qu'il lança à travers le monde pour prêcher par la parole et par l'exemple que "il n'y a plus ni juif, ni grec, ni barbare, mais nous sommes tous un".

Relevons parmi ses mérites le fait d'avoir privilégié, dans la stratégie apostolique de l'universalisme jésuite, les chemins récemment découverts du Nouveau Monde et ceux, moins connus, d'Asie et d'Afrique. Ainsi que l'attention qu'il porta à l'éducation des jeunes et à la réinsertion socio-économique, culturelle et religieuse des victimes de la marginalisation et de la pauvreté.

Image : Détail iconographique de "Les miracles de Saint Ignace", par l'artiste flamand Pierre-Paul Rubens. Technique : huile sur toile. Dimensions : 400 x 275 cm. Lieu : Anvers : peint pour le grand autel des jésuites à Anvers. Date : 1619-1620. Localisation actuelle : Musée d'Histoire de l'Art, Vienne.

Source : Salvador García Bardón, Ignacio de Loyola, promotor del universalismo, 31/07/2010.

23:22 Écrit par SaGa Bardon dans Actualidad | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.