05/04/2013

François Xavier, l'aventurier de Dieu

 

François est né au château de Javier le 7 avril 1506. Demain nous célébrerons le 507ème anniversaire de sa naissance. L'excellent roman historique de Pedro-Miguel Lamet fut, en 2006, le meilleur hommage que la littérature a rendu à cet attachant "aventurier de Dieu", à l'occasion du cinquième centenaire de sa naissance.

Si le nom de famille de François s'est affirmé avec le temps comme un des prénoms préférés des parents au moment de baptiser leurs fils, y compris pour ma femme et moi-même, c'est parce qu'ils souhaitent que les qualités de François Xavier inspirent l'aventure inédite de la vie de leurs enfants.

La rigueur historique des "biographies" de Pedro-Miguel Lamet adopte souvent le genre littéraire du roman, pour faire place, dans ses "nouvelles historiques", non seulement au vrai, vérifiable par les documents, mais aussi au vraisemblable, c'est-à-dire à tout ce qui inspire les actions de la personne biographiée depuis le secret de sa conscience et que l'historien induit en s'appuyant sur sa propre sagesse humaniste, qui, pour ce qui concerne Pedro-Miguel Lamet, est emblématique.

-oOo-

"L'aventurier de Dieu, François Xavier"
Roman historique de Pedro-Miguel Lamet,
La esfera de los libros, 2006 et Kindle, 2012.

Un juif converti qui fuit l'Inquisition rencontre à Lisbonne un jeune intrépide appelé François Xavier. Grâce à ce personnage, nous connaîtrons les voyages et expéditions presque surhumains du saint, qui sera appelé "le géant de l'histoire des missions".

Le protagoniste de cette histoire est né en 1506 au château de Javier, en Navarre, alors indépendante de la Castille. Ses frères luttèrent pour la prise de Pamplona (Pampelune), défendue par Ignace de Loyola, qui plus tard convaincra François de rejoindre la jeune Compagnie de Jésus.

Cette rencontre transforme sa vie. Il s'embarque dans une des nefs qui faisaient alors la Route des Epices et il entreprend son grand rêve : propager la foi chrétienne dans les terres inconnues de l'Inde, de l'Indonésie et du Japon. Il devient ainsi un véritable "aventurier de Dieu" qui finit par mourir seul, aux portes de la Chine, à quarante-six ans.

Les voyages et exploits de François Xavier paraissent inconcevables aujourd'hui : il passa un jour sur trois de sa vie sur un navire. Il disait : "Si je ne trouve pas de bateau, j'irai à la nage". Au milieu de tempêtes, de pirates, de capitaines corrompus, de climats infects et de mille autres difficultés et privations, il poursuivit fermement son idéal. Ses lettres devinrent des chroniques de première main qui se lisaient avec intérêt dans toute l'Europe.

Ce roman raconte, cinq cents ans après sa naissance, l'aventure spirituelle et humaine d'un homme extraordinaire. Un récit dans lequel ne manquent ni les courageux pêcheurs de perles du sud de l'Inde, ni les érudits moines zen du mystérieux Japon, ni les misères et ambitions de commerçants, soldats et gouverneurs…

Il recrée le monde complexe du XVIème siècle : la vie quotidienne, la politique, le commerce, la navigation et la rencontre interculturelle et religieuse de l'Europe avec ces terres inconnues.

-oOo-

 
 

12:34 Écrit par SaGa Bardon dans Actualidad | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.