29/05/2010

L'union des Belges fait leur force

En regardant cette photo de Celine Fremault, je me suis dit que, comme icone symbolique et emblématique, elle était une très belle synthèse de la beauté et la vérité de la Belgique, mon pays d'adoption.

Née le 26 décembre 1973, comme un véritable cadeau de Noël pour ses parents, Céline Fremault est actuellement dans sa trente sixième année.

Le curriculum vitae de Céline est en même temps dense et particulièrement ouvert au service à la société.

Études secondaires à l’Institut de la Vierge Fidèle, promotion 91.
Études supérieures aux Facultés universitaires Saint Louis et à l’Université catholique de Louvain, promotion 98, où elle est déjà passionnée par les questions institutionnelles qui touchent aux différents équilibres de la Belgique fédérale. Diplômes universitaires obtenus: Licenciée et agrégée en droit (UCL), Licenciée en droit de l'environnement, (FUSLO) et Bachelière en philosophie (UCL).
Assistante du professeur de droit public Francis Delpérée à l’Université catholique de Louvain de 1998 à 2001.
Assistante parlementaire au Sénat, où elle a traité, entre 1998 et 2003, les dossiers institutionnels, la problématique de l’égalité Homme-Femme et la traite des êtres humains.
Chargée de cours en droit public à l’Institut Cardijn de Louvain-la-Neuve : Enseignement du droit constitutionnel et public.
Députée au parlement bruxellois depuis juillet 2004. Elle est principalement active au sein de quatre commissions aux thématiques diverses : Logement, Aménagement du territoire, Affaires sociales et Égalité Homme-Femme. Elle est également Chef de groupe cdH (Centre Démocrate Humaniste) depuis janvier 2010.
Présidente des femmes cdH depuis novembre 2004.
Quelques mois au Sénat, entre juillet 2009 et janvier 2010, en tant que sénatrice de communauté, suite aux élections régionales et communautaires de 2009.
Députée au parlement de la Communauté française, de juin 2007 à janvier 2010, elle était plus spécifiquement active au sein des commissions Enseignement supérieur et Égalité Homme-Femme.
Conseillère communale de la Commune d'Uccle, élue en 2006 avec 1640 voix de préférence, soit le premier score « femme » toutes tendances confondues.

Activités dans le secteur associatif

A côté de ses activités politiques et professionnelles, elle est engagée dans le secteur associatif, puisqu’elle préside depuis 2008 l'ORS (Office de réadaptation sociale à Bruxelles-Ville). Parallèlement, elle est active comme Vice-présidente de la "Fondation Samilia", qui lutte contre la traite des êtres humains et au sein de l'asbl "Entre 2" qui rencontre et accompagne les personnes en lien avec la prostitution à Bruxelles.

Vies familiale, amicale et artistique

Elle tient à nous confier, dans son profil FaceBook : « je suis l'heureuse maman d'Alix, Gersende et Clotilde, trois adorables fillettes qui font ma joie au quotidien et celle de mon mari Dimitri. Un petit quatrième, un petit garçon, Hubert, est né au mois de septembre et a suivi de près toute la campagne électorale.»

Céline est aussi une artiste de la communication politique, digne héritière du meilleur surréalisme belge, veillant à ne laisser échapper aucune association mentale digne de contribuer à la libération de l'esprit ! En la regardant on ne peut qu’aimer le pays qui rend possible la liberté qu'elle exprime.

J’imagine la joie, l’amour et la fierté de ses enfants en la contemplant.

Je suis de tout cœur avec elle dans sa campagne électorale !

Le site internet de Céline vaut vraiment le détour. Vous aurez la surprise de découvrir le charme d'une féminité particulièrement rayonnante. Comme linguiste défenseur des droits de la Femme, j'adore son vaillant néologisme grammatical "cheffe", à évidentes connotations sémantiques et pragmatiques.

Quelle est sa devise ?

"Ce qui ne tue pas rend plus fort", la célèbre maxime de Nietzsche.

-oOo-oOo-oOo-

“L’union fait la force”,
par Celine Fremault.

Cheffe de groupe à la Région bruxelloise
Présidente des Femmes cdH
5e à la Chambre sur la liste 8

Notre pays doit faire face à une double crise à l’intensité inédite, une crise économique et sociale doublée d’une crise institutionnelle profonde qui a plongé notre pays dans un chaos.

“L’union fait la force”, aujourd’hui plus que jamais notre devise nationale prend tout son sens. Ce slogan rappelle la valeur fondamentale et le pilier de notre Etat, largement oublié depuis un certain temps.

Aujourd’hui, nous lançons un appel à tous les Belges responsables, des deux côtés de la frontière linguistique, pour dire que nous avons un avenir ensemble, que notre pays a un sens et qu’un projet collectif est encore possible.

Nous avons entamé cette campagne forcée de manière rassurante et positive, avec un discours rassembleur et unificateur afin d’éviter un repli sur soi de chaque communauté du pays et un renforcement du radicalisme communautaire.

Cette devise, plus que jamais moderne, s’adapte à tous les thèmes de la société en réhabilitant les notions de respect, de solidarité et de sens de l’intérêt collectif et général. “L’union fait la force”... dans notre pays, dans le monde et en Europe, à chaque moment de vie de notre société !

En tant que Cheffe de groupe à Bruxelles, je sais à quel point ce slogan est également important à l’échelle de notre Région. Notre capitale est riche de ses différences -culturelles, linguistiques, ethniques- qui font sa force et sa richesse et que nous devons dès lors protéger. Bruxelles, toujours au coeur des négociations institutionnelles, a un rôle décisif à jouer et de nombreux défis à relever dans les prochaines années.

Je me permets de vous écrire car cette crise est sans doute l’une des plus difficiles que notre pays ait connue. Les semaines et les mois qui viennent seront essentiels pour notre avenir. C’est pourquoi, déterminée à proposer un nouveau pacte des Belges et persuadée de l’importance de Bruxelles dans les débats, je me mobilise pour que la Belgique en sorte grandie car nous avons besoin de toutes les énergies positives, certes fermes mais constructives.

En tant que 5ème effective à la Chambre, je n’aurai qu’un objectif, avec Joëlle Milquet, Présidente du cdH, tête de liste à la Chambre et Francis Delpérée, tête de liste au Sénat : sortir les Belges de la crise institutionnelle et socio-économique.

Céline FREMAULT
Cheffe de groupe à la Région bruxelloise
Présidente des Femmes cdH
5e à la Chambre

-oOo-

29.05.10 @ 19:30:00. Archivado en Europa, Amistad Europea Universitaria, Hispanobelgas, Sociogenética, Convivencias europeas, Pro justitia et libertate, Geopolítica, Bélgica

Les commentaires sont fermés.