21/05/2008

El presunto n° 1 de ETA, detenido en Burdeos

El presunto n° 1 de ETA, detenido en Burdeos

Permalink 21.05.08 @ 12:30:30. Archivado en Europa, España, Pro justitia et libertate


Francisco Javier López Peña, alias 'Zulos' y 'Thierry', forma parte de la dirección de ETA desde hace más de dos años, tal y como se puso de manifiesto durante la tregua de la banda cuando acudió en representación de la organización terrorista a la reunión con enviados por el Gobierno celebrada a mediados de diciembre de 2006. López Peña ocupó el lugar que hasta entonces había ocupado el máximo jefe de la banda, José Antonio Urrutikoetxea, "Josu Ternera".

 

La tregua de ETA quedó rota después de esa reunión con el atentado contra la T-4 de Barajas, lo que ha llevado en diversos medios a atribuirle la responsabilidad de la vuelta a las acciones terroristas y a presentarlo como el máximo responsable de la banda, dato este último sobre el que no hay acuerdo entre responsables policiales. El papel de López Peña en el seno de ETA durante muchos años ha sido un papel discreto, correspondiente al de un cuadro medio de la organización terrorista. VASCO PRESS | BILBAO

Javier López Peña era buscado desde hace más de 20 años: Recherché depuis plus de 20 ans, Javier Lopez Peña a été interpellé à Bordeaux avec trois autres membres présumés de l'organisation indépendantiste basque.

Operación conjunta de la policía francesa y de la guardia civil española: C'est un coup de filet majeur contre le groupe indépendantiste basque ETA. Javier Lopez Pena, alias «Thierry», a été interpellé mardi soir à Bordeaux, dans le cadre d'une opération conjointe de la police française et de la garde civile espagnole, avec trois autres activistes : Ainhoa Ozaeta Mendiondo, Igor Suberbiola et Jon Salaberria.

Los cuatro detenidos disponían de dos vehículos robados y camuflados: La police a indiqué que les arrestations s'étaient déroulées dans le calme. La perquisition qu'elle a entamé dans l'appartement où elles se sont déroulées devraient se poursuivre toute la journée. Les policiers auraient d'ores et déjà saisi deux armes de poing et, à proximité, deux véhicules volés portant de fausses plaques d'immatriculation.

La abogada Yolanda Molina ha servido de pista: Selon le quotidien espagnol Público, qui ne cite pas ses cources, «Thierry» serait tombé à cause de sa compagne, l'avocate Yolanda Molina qui était surveillée.

El n° 1 de ETA que rompió el "proceso de paz": «Thierry» était recherché depuis plus de vingt ans. A 49 ans, il aurait pris la direction de l'appareil politique de l'organisation clandestine en 2006, à l'époque des négociations finalement avortées entre l'ETA et le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Il aurait ainsi succédé à ce poste à José Antonio Urrutikoetxea alias «Josu Ternera», avec lequel il dirigerait collégialement la structure militaire de l'organisation, avec Aitzol Iriondo, alias «Gurbitz».

El máximo responsable de los crímenes etarras desde entonces: En fuite depuis 1983, il serait considéré comme l'un des responsables de l'attentat spectaculaire de décembre 2006 à l'aéroport de Madrid (qui avait fait deux morts) par lequel l'ETA avait de facto rompu son cessez-le-feu permanent décrété en mars de la même année. «Thierry» aurait également directement participé aux négociations avortées de 2006 entre l'ETA et le gouvernement espagnol, et joué un rôle déterminant dans la rupture de la trêve, en juin 2007.

Los tres otros detenidos

La compañera del hijo de Josu Ternera: Ainhoa Ozaeta, compagne du fils de Josu Ternera, Ekatiz Urrutikoetxea, lui-même membre de l'ETA, est soupçonnée d'être la femme qui avait lu le communiqué de l'organisation armée annonçant officiellement la fin de sa trêve.

Un antiguo diputado de Batasuna: Jon Salabarria, ancien député régional basque de Batasuna, le bras politique interdit de l'ETA, avait pris la fuite en 2005 alors qu'un juge d'instruction madrilène avait engagé contre lui des poursuites pour appartenance au groupe armé dans le cadre d'une enquête sur son financement.

Un antiguo de la Kale Borroka ('lucha callejera'): Igor Suberbiola a fait partie d'un mouvement de jeunesse indépendantiste basque proche de l'ETA avant de rejoindre l'organisation dans la clandestinité.

Detenciones tras los dos atentados de Legutiano y de Getxo: Ces interpellations interviennent alors que l'ETA a perpétré deux puissants attentats à la voiture piégée au Pays Basque en l'espace d'une semaine. L'une de ces explosions, survenue mercredi dernier contre une caserne à Legutiano, a coûté la vie à un militaire et en a blessé quatre autres.

Firme compromiso francés contra el terrorismo: «La France continuera à lutter sans faiblesse contre le terrorisme», a réagi François Fillon dans un communiqué publié mercredi matin. La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a quant à elle salué «le travail de renseignement mené conjointement par les services français et espagnols», qui a permis ces arrestations. Le ministre espagnol de l'intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, actuellement à Dakar, va de son côté interrompre sa tournée africaine et rentrer à Madrid dans la journée.

Fuente (lefigaro.fr) : Le Figaro.fr C. M. avec AFP et AP
21/05/2008 | Mise à jour : 10:16

12:44 Écrit par SaGa Bardon dans Actualidad | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europa, espa a, pro justitia et libertate |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.